Lecture enfant autour de la surdité

Parce que le cinéma va bien au delà d’un film, nous vous proposons quelques ouvrages en lien avec la programmation.

Ainsi, Caroline de la librairie La Marmite à mots à Belfort, vous propose de supers références pour parler de la surdité, la comprendre et aussi apprendre la langue des signes avec son enfant via de très beaux imagiers. Egalement des propositions autour de la différence, la tolérance et du handicap.
Cette sélection fait écho au ciné-goûter du mercredi 10 mai avec le programme de courts-métrages Les P’tits Explorateurs à 14h30

Sur la surdité et le Langage des Sourds : 

  • La Seule façon de te parler de Catyh Ytak
    « Le collège me rend bête, aveugle, sourde et muette. »
    Nine est en cinquième et déteste l’école. Tous les matins, elle a mal au ventre rien que d’y penser. Sauf quand elle sait qu’Ulysse sera là. Ulysse, c’est le nouveau pion, carrément jeune, carrément beau. D’accord, il est plus âgé, mais peut-être qu’il pourrait l’attendre quelques années ? Si quelqu’un pouvait aider Nine à lui parler… Pourquoi pas Noah, le frère d’Ulysse, qui est collégien aussi ? Oui, c’est la solution !
    Seulement voilà, Noah, pour lui parler, ce n’est pas si simple : il est sourd !
    Plus d’infos

 

  • Entre nous : Bébé signe de Cendrine Genin et Séverine Thevenet
Un très joli imagier sur la langue des signes pour petits et grands !
un mot un signe fait par un petit enfant et le tout avec de magnifiques photos : 78 mots signés par des tout-petits dans un univers artistique. Quand les mots deviennent signes : une aventure initiatique afin d’inviter en douceur l’enfant qui ne parle pas encore à la découverte du verbe ; passerelle entre le langage oral de l’adulte et l’expression corporelle du bébé. Un chemin vers la liberté.
Pus d’infos
  • Des signes et moi de Cendrine Genin et Séverine Thevenet

Avec cet album, Cendrine Genin et Séverine Thévenet nous proposent un imagier original qui met en lumière la poésie liée à la langue des signes. L’on trouve en effet sur chaque double page : à droite une photo en noir et blanc d’un enfant qui signe un mot, à gauche, une photo d’un élément naturel, d’un objet ou d’une création plastique illustrant ce même mot.
http://www.ricochet-jeunes.org/livres/livre/53521-des-signes-et-moi

SUR LA tolérance et la différence :

  • La Grande inconnue de Maurèen Poignonec, chez Maison Eliza

Un album magnifique et fort par son texte et ses illustrations
J’habite une maison en lisière d’une forêt. Où commence la forêt ? Je ne sais pas vraiment. Où commence notre jardin? Les animaux ne le savent pas non plus. Depuis toujours, on empiète un peu les uns chez les autres et ça ne dérange personne…
http://maisoneliza.com/boutique/la-grande-inconnue/
  • Interdit aux éléphants de Lisa Mantchev et Taeeun Yoo

Un bel album sur le respect et la tolérance
Un album tendre qui joue subtilement sur la question de la différence, de l’exclusion et de l’amitié.
Le problème, quand on a un éléphant à la maison, c’est qu’on n’est pas tout à fait comme tout le monde. Personne d’autre n’a un éléphant. D’ailleurs, sur la porte du Club des animaux, il est écrit : « Interdit aux éléphants ». Les deux amis ont le cœur gros. Et s’ils créaient leur propre club, un club ouvert à tous ?
http://www.les-editions-des-elephants.com/produit/interdit-aux-elephants/

  • La cagoule de Anne-Caroline Pandolfo

Louis visite le zoo coiffé d’une étrange cagoule. Devant la cage du lion, il décide d’ôter son couvre-chef pour révéler une crinière qui n’a rien à envier à celle du roi des animaux. Tous les animaux vont essayer la cagoule. Cette expérience « poilante » réconcilie Louis avec sa chevelure de feu.
http://www.talentshauts.fr/albums/208-la-cagoule.html

 

SUR Le handicap :

  • On n’est pas si différents de Sandra Kollender – Claire Cantais

La publicité pour une célèbre pâte à tartiner chocolat-noisettes dit et répète qu’il faut beaucoup d’énergie pour être un enfant. C’est vrai. Et c’est vrai pour tous les enfants… même ceux que l’on ne voit jamais dans les pubs à la télé.
Qu’il soit né porteur d’un handicap ou qu’il le soit devenu, qu’il roule, boîte, tâtonne, signe, tourne en rond ou culmine à 60 cm, rien n’interdit à un enfant de manger des tartines chocolatées…
https://www.lavillebrule.com/catalogue/on-n-est-pas-si-differents,75

Publicités

Une réflexion sur “Lecture enfant autour de la surdité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s