Seule sur la plage la nuit par Renaud

Hong Sang-soo, Seule sur la plage la nuit, 2018

J’ai pris la résolution de mieux me connaître, lance une jeune femme à son amie, après s’être agenouillée, presque recroquevillée sur le sol d’un parc allemand.
Elle retrouvera le contact du sol plus tard, allongée sur le sable d’une plage coréenne.

Entre ses deux mises à terre volontaires, Younghee tente de se relever d’un désarroi profond :  elle observe, elle se confie, elle s’explique, elle s’interroge, dans une chorégraphie de la dérive connue des amateurs du réalisateur coréen. De lieux intérieurs confinés en repas alcoolisés, de rues immobiles au siège d’un cinéma désert, c’est tout un petit monde de sentiments qui reprend vie de film en film, en variations infimes des tourments sentimentaux et violents révélés par le soju, cette liqueur typique. Ivres, les personnages sont en boucle, infinie, comme un perpétuel recommencement, comme le cinéma d’Hong Sang-soo.

Renaud Sachet

Le film sera en salle au cinéma Pathé à partir du 7 février
Découvrez la bande-annonce et les horaires ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s