Enseignez à vivre par Fabien

>> Juste ici, le billet de Fabien Velasquez via  La bibliothèque en vadrouille de la médiathèque expérimentale de l’Espace Multimédia Gantner, enregistré le lendemain de la soirée-rencontre à Belfort

ENSEIGNEZ A VIVRE : EDGAR MORIN ET L’EDUCATION INNOVANTE d’ Abraham Segal
France, 2017, 1h30 > Séance-rencontre le jeudi 26 avril à 20h15 (film suivi d’une rencontre avec le réalisateur), puis à l’affiche au cinéma dès le lendemain.
Critique de Fabien Velasquez

Le dernier film d’Abraham Ségal « Enseignez à vivre : Edgar Morin et l’éducation innovante » est un véritable manifeste audiovisuel pour la multiplication florissante et foisonnante des expériences pédagogiques alternatives.

Les cinq établissements (1) : – Lycée d’excellence de Douai, le Pôle Innovant Lycéen (PIL), l’école Decroly de St Mandé, le Lycée Autogéré de Paris (LAP) et le Micro-Lycée de Vitry-sur-Seine – parcourus dans cette enquête d’une heure trente, constituent de rares exceptions dans le système éducatif français.
En écoutant les élèves interrogés qui s’expriment spontanément, on relève les paramètres d’activation (confiance, jeu, curiosité, autrui, citoyen, débat,…) de la pensée complexe chère à Edgar Morin, figure bienveillante qui structure la narration du récit. Visible dans certaines séquences (avec les jeunes du lycée qui porte son nom à Douai et ailleurs aussi), ainsi qu’en entretiens isolés, face caméra, où il précise des concepts théoriques, le penseur né en 1921 rappelle la nécessité de cultiver l’être poétique qui pousse chaque individu « à réaliser ses aspirations personnelles dans l’enceinte d’une communauté. »

Plusieurs passages donnent du baume au cœur tant l’enthousiasme et la jubilation qui s’en dégagent sont perceptibles : le voyage dans le 18ème arrondissement de Paris d’une classe du lycée de Douai associant leur professeurs d’histoire-géographie et de sociologie pour mener une enquête de terrain, nourrie d’un entretien avec des acteurs de l’occupation de l’église St Bernard (1996) et ponctuée par la rencontre avec Edgar Morin dans un café. La parole circule à bâtons rompus, la sagesse du philosophe et la curiosité de la jeunesse se mêlant gaiement.
Autre image : un cours de philo du LAP dans une salle peinturlurée servant aussi de salle de musique, avec guitares et câbles noués ; potentielles métaphores de la pensée complexe et du savoir décloisonné promus par l’auteur de Relier les connaissances (1998). Ce film tourné en 2016 n’est pas sans évoquer Chronique d’un été, réalisé en 1960 par Edgar Morin et Jean Rouch, considéré comme annonciateur du cinéma-vérité. Un film (2) qui réconcilie avec le plus beau métier du monde : celui de passeur, de transmetteur de multiples passions avec plaisir. « Les maîtres d’école ne sont-ils pas des jardiniers de l’intelligence« , comme le proclamait Victor Hugo ? Là où la pédagogie se réinvente joyeusement, on ne peut que souhaiter que ces petits îlots verdoyants aperçus dans ce film se multiplient, que ce ne soient plus de singulières exceptions mais des instituts d’éducation permanente, où enseignants et élèves apprennent réciproquement de chacun, quand Le Maître ignorant de Jacotot côtoie Les Vagabonds efficaces de Deligny, voilà peut-être, le plus court chemin vers l’innovation.

Fabien Vélasquez

1 : Presque tous situés en Région parisienne (4/5); N’oublions pas le lycée expérimental de St Nazaire fondé en 1982 par Gabriel Cohn-Bendit, cité au générique parmi les personnes rencontrées et filmées pour la réalisation du film mais non retenues au montage.  A ce sujet, l’exposition ET, TOUJOURS, ILS TIENNENT LE MONDE, visible à la galerie du Théâtre Granit jusqu’au 26 juin 2018 (commissariat Mickaël Roy) présente parmi d’autres nombreux artistes, une proposition de Marie Preston (4 œuvres : Emancipation – Le Quilt des écoles ; André Daniel, co-fondateur du lycée expérimental de Saint-Nazaire. A propos d’un élève ; un réseau d’école expérimentales ; Lettres du Lycée expérimental de Saint-Nazaire / tissu, photographie, vidéo et feuille A4).

2 : Lire aussi la chronique de S. Bonvoisin axée sur les aspects éducatifs (13/12/2017) publiée sur le site le café pédagogique : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2017/12/13122017Article636487481014310682.aspx

IMG_5840

Publicités

Une réflexion sur “Enseignez à vivre par Fabien

  1. Références nombreuses. Se tenir au monde, est exigeant, mais c’est encore possible. Vive l’émergence des êtres poétiques, josiane

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s